Les Sentinelles de la Nuit

LOUKIANENKO Sergueï

& & &

 

Nous sommes à Moscou, à notre époque. Mais les premiers personnages identifiables sont des vampires et le narrateur, Anton, ressemble à un agent secret. En fait, il appartient aux forces de la Lumière et du Bien opposées aux force de l’Obscurité ; mais un traité a été signé entre les deux puissances et leurs actions doivent s’équilibrer ; chacun recrute son personnel parmi les Autres, des humains à fort potentiel magique qui vivent dans la pénombre, sans couleurs, où le temps est différent.

 

Les personnages sont cohérents, attachants, les projets des deux côtés sont machiavéliques et déconcertants. L’ambition, l’amour, le dégoût de vivre prennent des aspects différents ; n’importe qui peut être l’auteur de tortueuses manoeuvres et les amours naissantes du héros sont déjà menacées. C’est le premier volume d’une trilogie. Quoique plutôt compliqué, il se lit d’une traite : le bien est-il si bon et le mal si mauvais que cela ?