Les mots indispensables pour parler du sexisme

MAGANA Jessie, MESSAGER Alexandre

Le livre est construit de la mĂȘme façon que Les mots indispensables pour parler du racisme, (NB 2013), de la mĂȘme collection. PrĂ©sentĂ© sous la forme d’un abĂ©cĂ©daire de 60 mots, qui s’affichent page de gauche sur fond colorĂ© pour ĂȘtre plus visible, il va d’Amazones Ă  Zizi/zĂ©zette, en passant par Blonde, Cerveau, Hip-Hop, Kilos, Louise Michel, MĂ©tier, PublicitĂ©, Viol,… sans oublier LittĂ©rature jeunesse! Pour chacun, une accroche, une approche en une (le plus souvent) Ă  trois pages, des renvois et des complĂ©ments sous forme de titres de livres ou de film, avec indication d’Ăąge. Quelques photos aĂ©rent une maquette dense. 

Rien de rĂ©volutionnaire, mais des rappels utiles; le sexisme est vu, de façon classique, essentiellement du cĂŽtĂ© discrimination fĂ©minine.  Chaque entrĂ©e Ă©tant indĂ©pendante, les Ă©lĂ©ments essentiels de l’inĂ©galitĂ© entre les sexes sont rĂ©pĂ©tĂ©s d’un mot Ă  l’autre, plus ou moins dĂ©veloppĂ©s. Le livre n’est donc pas Ă  lire en continu (indisgestion assurĂ©e), mais constitue un outil de travail synthĂ©tique, clair et pratique pour des enseignants ou des Ă©ducateurs travaillant sur le sujet avec des jeunes, Ă  partir du collĂšge.