Les histoires d’amour ne sont pas toujours simples

BEN KEMOUN Hubert, CHATELLARD Isabelle

& &

 

Confidences, chuchotements Ă  l’oreille dans la cour de rĂ©crĂ©ation : Émilie raconte Ă  Marie qu’elle trouve Nicolas trĂšs beau… mais celui-ci n’a d’yeux que pour Coline, tandis que celle-ci regarde plutĂŽt Hugo. Les garçons donnent aussi leur avis et filles et garçonsde conclure :« Ah, vraiment les histoires d’amour ne sont pas toujours simples !».

Propos de cour de rĂ©crĂ©ation, bien captĂ©s par l’illustration : une Ă©cole comme un jeu de construction… corde Ă  sauter, marelle et toboggan. On s’approche, on se regarde ou on se sĂ©pare, mais surtout on rĂȘve Ă  son amoureux. Le texte, oĂč l’on se perd parfois dans des dĂ©tails inutiles, remplit aussi son rĂŽle. Finalement, c’est un peu confus cette recherche prĂ©coce de l’amour…