Les étrangers

DELOME Didier

Didier assiste incognito au bapt√™me de sa petite-fille pr√©nomm√©e Fran√ßoise comme sa m√®re qu‚Äôil ex√®cre. Occasion de se rem√©morer ses rapports d√©sastreux avec sa g√©nitrice. Celle-ci, superbe, androgyne, a men√©, encore mineure, apr√®s-guerre, une folle vie nocturne avant de fuir en Alg√©rie avec un certain Bruno, en n‚Äôh√©sitant pas √† laisser ses deux enfants, l‚Äôa√ģn√© √† sa belle-m√®re, le second √† son p√®re remari√©. Elle revient √† Paris pour vivre avec des femmes ais√©es. Le cadet, encore adolescent, doit cohabiter avec sa derni√®re compagne. Tout l‚Äôinsupporte. Il se sauve.¬†¬†Didier Delome (Jours de d√®che, HdN ao√Ľt 2018) cherche la gu√©rison de ses blessures dans l‚Äô√©criture. Ce nouveau roman autobiographique, qui retrace la vie d‚Äôune m√®re originale, transforme la haine en curiosit√© et renvoie le narrateur √† lui-m√™me. N‚Äôa-t-il pas lui aussi laiss√© ses enfants √† sa femme ? N‚Äôest-il pas en train de rejeter ses descendants √† cause des ressemblances physiques avec sa m√®re ? N‚Äôest-il pas lui aussi attir√© par l‚Äôhomosexualit√© ? Ce r√©cit anticonformiste ne m√©nage pas le lecteur mais p√®che par les redites et une syntaxe souvent malmen√©e. L‚Äôauteur recourt volontiers √† l‚Äôautod√©rision et pose avec justesse la question de la responsabilit√© individuelle dans toute relation. (L.G. et A.K.)