Les derniers mondains

PASCAL Camille

Apr√®s Sc√®nes de la vie quotidienne √† l‚ÄôElys√©e (NB d√©cembre 2012), Camille Pascal r√©unit dans cet essai les descriptions de mondanit√©s tr√®s select, synonymes pour lui de souvenirs √©blouis. Avec d√©lectation, il l√®ve le voile sur le mode op√©ratoire de ces privil√©gi√©s semblant sortis de chroniques de Saint-Simon ou d’√Ä recherche du temps perdu de Proust. Dans une soci√©t√© devenue √©galitariste, ce ¬ę grand monde ¬Ľ, soud√© par des rituels sociaux et culturels pr√©cis, appara√ģt en sursis. Les personnages d√©crits (cach√©s derri√®re des initiales) appartiennent le plus souvent aux familles de l‚Äôaristocratie et de la tr√®s grande bourgeoisie du XIXe si√®cle. H√©ritiers de ceux qui ont contribu√© au rayonnement intellectuel et artistique de la France, ils ont ‚Äď encore ‚Äď les moyens d‚Äôentretenir ch√Ęteaux, h√ītels particuliers et autres r√©sidences, symboles de l‚Äôart de vivre √† la fran√ßaise. Pr√©f√©rant l‚Äô√©l√©gance et le raffinement √† l‚Äôesbroufe, ils se montreront bienveillants pour les nouveaux venus respectueux des usages. Dans un style enlev√© et parfois ironique, l‚Äôauteur fait partager son √©rudition et un vocabulaire de sp√©cialiste de l‚Äôarchitecture et du mobilier ancien. (A.-C.C.-M. et B.V.)