Les derniers jours des rois

Patrice Gueniffey, directeur √† l‚Äô√Čcole des Hautes √Čtudes en sciences sociales, fait appel √† dix-huit historiens contemporains, chacun sp√©cialiste d’une p√©riode de l’histoire de France, pour raconter en dix-huit courts chapitres les derniers jours de dix-huit souverains. Qu’ils soient emport√©s par la maladie, l’assassinat ou l’ex√©cution, de Charlemagne √† Napol√©on III leur mort est un √©v√©nement, surtout politique, marqu√©, sauf exceptions, par la continuit√©. C’est le roi qui meurt, pas la royaut√©. La formule ¬ę le roi est mort, vive le roi ¬Ľ le souligne. Il doit partir en monarque tr√®s chr√©tien, en paix avec l’√Čglise, et transmettre un message fort √† son successeur. Son agonie, rarement intime, se veut exemplaire. Aux yeux des t√©moins, elle l‚Äôest souvent. Chaque auteur, appuy√© par une documentation pr√©cise et ouverte, dresse un bilan de l’√©tat de la France √† ce moment et en cible les points forts et faibles. Ce n’est pas le moindre des int√©r√™ts de cet ouvrage sur la mort, paradoxalement tr√®s vivant.