Les amants de la petite reine.

DEGROOTE Annie

Dans les Flandres, au début de la guerre de 1940, lors d’une kermesse, Louis tombe éperdument amoureux des candides yeux bleus de Céline. La mère de la jeune fille, ouvrière divorcée, s’est remariée avec un militant communiste au grand coeur. Louis, d’une famille de commerçants catholiques, a dû arrêter ses études à la mort de son père pour reprendre le magasin familial de cycles. La guerre, l’exode, l’hostilité familiale les séparent. Essayant de retrouver Céline, imprudemment muni d’un ausweis, il se fait attaquer par des résistants et disparaît tandis que Céline, désespérée, tente de faire carrière dans le milieu théâtral parisien…

 

L’atmosphère de l’époque est bien rendue et une vaste documentation sur la “petite reine”, les tours de France, l’avant et l’après-guerre font l’originalité de ce roman limpide, classique et sympathique, d’une native des Flandres (cf. Les silences du maître drapier, NB juillet 2002).