Le Soleil des pierres.

CRESSANGES Jeanne

Antoine, n√© de parents inconnus, est sculpteur, il se prend de passion pour la cath√©drale de Strasbourg, ville allemande puisque nous sommes avant 1914 ; un vieil architecte l’initie aux myst√®res de la construction et du compagnonnage ; pour √©viter le service militaire il √©pouse sans amour une veuve charg√©e d’enfants, mais il doit partir quand la guerre √©clate. Il vit les horreurs des tranch√©es, puis revient √† Strasbourg chercher du travail ; il devient l’ami d’un antiquaire qui lui fait visiter Rome, puis devant les pavillons de l’Exposition Coloniale il rencontre un jeune Tunisien qui l’invite dans son pays afin de participer aux fouilles des sites arch√©ologiques‚Ķ

Ce h√©ros en qu√™te de ses origines et de son identit√© sexuelle n’est vraiment pas sympathique √† cause surtout de sa conduite avec ses deux √©pouses successives. Le r√©cit est surcharg√© de r√©f√©rences historiques bien document√©es, mais le lecteur est d√©rout√© par l’abondance d’√©v√©nements. Le roman pr√©c√©dent, Les ailes d’Isis (N.B. avr. 2002), m√™lait aussi r√©alit√© et fiction, mais la plume √©tait plus alerte.