Le Chevalier Noir

LOUCHARD Antonin

Sur ordre du Roi, le Chevalier Noir enfourche son destrier et part combattre les infid√®les. Un chemin sem√© d’emb√Ľches ; √† l’attaque des moustiques √©crabouill√©s avec fureur succ√®de l’assaut de sombres brigands, √©galement massacr√©s avec vigueur. Arriv√© au bout de la route, le valeureux chevalier d√©truit la forteresse √† coup de masse, embroche l’ennemi √† coup de lance, et tron√ßonne la for√™t √† coup de hache ! Oh Oh ! Un vrai carnage cette histoire ! Quelle est donc la morale de cette √©quip√©e sanglante ?

 

Moyen √Ęge, chevalerie et croisade sont racont√©s par Titi le jeune lapin apparu dans Le crocolion (NB septembre 2013) et C√©kicekap√©t√© (NB juin 2014). La dr√īlerie de l’album r√©side dans l’opposition entre la ¬ę¬†sauvagerie¬†¬Ľ du texte et l’illustration qui l’accompagne. Car le Chevalier Noir est un lapin. La vision de cette petite silhouette aux grandes oreilles et regard farouche, engonc√©e dans une immense armure, arm√©e d’une tapette √† mouches, est absolument craquante. Un r√©gal de lecture pour les chevaliers en herbe. (A.T.)¬†