Le chapeau de Maman

GIL Isabelle

C’est dimanche, la famille escargot part en promenade. Maman arrive la derniĂšre, parĂ©e de son nouveau chapeau, ornĂ© de roses et de deux oiseaux blancs. Ils croisent un renard, un lapin, un faon, un canard, un Ă©cureuil, qui tous admirent le chapeau. Soudain, le bel accessoire s’envole : les oiseaux Ă©taient vivants.Certes, il y a une surprise finale, mais on ne peut pas vraiment dire que l’histoire de ce petit album soit passionnante. C’est une randonnĂ©e dans la campagne, dont l’originalitĂ© provient des images, et, dans une moindre mesure, du langage soutenu employĂ© par les animaux rencontrĂ©s, qui parviennent Ă  formuler des compliments tous diffĂ©rents. Les mots, peu comprĂ©hensibles pour les petits, sonneront comme une musique. Les illustrations sont des photographies de saynĂštes composĂ©es de vraie vĂ©gĂ©tation, de peluches et de coquilles d’escargots complĂ©tĂ©es de corps en pĂąte Ă  modeler. Un album improbable, Ă  la fois surannĂ© et incroyablement kitsch.