L’adieu aux rois : Paris, janvier 1794

STARASELSKI Valère

À Paris en ce « Nivôse de l’an II », chez le robespierriste Doudeauville, se tiennent plusieurs réunions. L’objectif est de relater par lettre à un Américain la situation politique française. Ce mémorandum veut notamment dépeindre l’exhumation des corps des rois de la nécropole de Saint-Denis. Le témoignage du titulaire des orgues de l’abbatiale, qui y a assisté, donne toutes précisions sur cette macabre opération. Les investigateurs portent des jugements sur les gouvernants. La période est cruelle. Valère Staraselski s’intéresse à des sujets variés (Le maître du jardin : dans les pas de Jean de La Fontaine, NB octobre 2011). Il trouve dans la Révolution française matière à montrer sa prodigieuse érudition. La reconstitution des lignées royales, en particulier celle des Bourbons, s’apparente à un cours d’Histoire approfondi qui n’influence pas l’évolution romanesque, mais laisse pantois devant la connaissance des événements. Il en est de même des jugements flatteurs sur la personnalité de Robespierre comparé à la sévérité de son comportement. La répétitivité des descriptions, des scènes d’intérieur notamment, est le fruit d’une écriture dont le côté ressasseur nuit à l’originalité du sujet.