La rumeur d’Aquitaine : des eaux, des arbres et puis des mots.

LACOUTURE Jean

Dans l’√©vocation de cet ¬ę espace g√©ographique et culturel ¬Ľ bien particulier, Jean Lacouture assure que ¬ę les beaut√©s et douceurs ¬Ľ de l’Aquqitaine – dont il est lui-m√™me ¬ę¬†poss√©d√©¬†¬Ľ – inspir√®rent les nombreux √©crivains qui l’illustr√®rent. Des plus c√©l√®bres comme Montaigne, Montesquieu ou Mauriac, √† de moins connus, tous furent √©pris de libert√© et ¬ę plut√īt ma√ģtres de sagesse. ¬Ľ Chacun des auteurs choisis est ancr√© dans l’histoire politique et culturelle de son √©poque. Ainsi la mod√©ration de Montaigne – qui fut n√©gociateur entre catholiques et protestants – appara√ģt √† chaque page des ¬ę Essais ¬Ľ. Guilleragues, ambassadeur de Louis XIV, √©crivit les fameuses Lettres portugaises, texte ardent dans une √©poque rigoriste. √Čblouissants et vari√©s, tous les textes cit√©s √©clatent de talent et d’originalit√© : des pol√©miques de Th√©ophile de Viau, injustement emprisonn√©, aux lettres √©chang√©es entre Jacques Rivi√®re, directeur de la NRF et le peintre Andr√© Lhote. Au gr√© de sa fantaisie, Jean Lacouture puise dans l’√©norme masse de connaissances engrang√©es pour ces pr√©c√©dents ouvrages. L’√©criture alerte et imag√©e d’un guide aussi enthousiaste que cultiv√© entra√ģne le lecteur √† partager ses admirations.