La musique des animaux

MARAIS Frédéric

Quel point commun entre le mridangam indien, la quijada de burro p√©ruvienne, la cornemuse √©cossaise, le violon ou le sanshin japonais ? Tous sont ou ont √©t√© fabriqu√©s avec une partie d’un animal : plume, peau, carapace, corne ou os. Seuls quelques initi√©s doivent conna√ģtre le gringiru, une harpe-luth du peuple Dogon, et savoir que sa caisse est recouverte d’une peau de crocodile. Il est captivant d’apprendre que le soufflet de l’accord√©on est constitu√© d’un savant pliage de carton et de fines peaux de chevreau. S’il y a dans l’album quelques instruments fr√©quents dans nos r√©gions, beaucoup sont inconnus, aux noms √©tranges qui √©veillent l’int√©r√™t. Au total, sur un support papier de couleurs vari√©es, vingt instruments de musique en partenariat avec vingt animaux animent l’image sur une grande illustration double page. L’alezan caracole sur l’archet, le castor joue du banjo, le grand koudou souffle dans le chofar et l’√©l√©phant joue du piano. Avec peu de texte, ce documentaire original livre des informations surprenantes. (A.T)