La Maison de Carlyle et autres esquisses

WOOLF Virginia

Atmosph√®re d’une demeure, charme d’un quartier, portrait de quelques vieilles demoiselles f√©ministes, voici quelques in√©dits de Virginia Woolf, sept croquis pris sur le vif en 1909. Ces ¬ę esquisses ¬Ľ, en tout une vingtaine de pages, pr√©fac√©es par Genevi√®ve Brisac, sont accompagn√©es d’une introduction, de notes et de commentaires, v√©ritable corps du sujet, √©crits par un sp√©cialiste de la litt√©rature des XIXe et d√©but XXe si√®cles, professeur √† Oxford.

 

Il est int√©ressant pour des sp√©cialistes de voir combien le style de Virginia Woolf √©tait d√©j√† fin et vigoureux √† l’√©poque o√Ļ elle se d√©battait avec l’√©criture de La travers√©e des apparences, son premier roman. Les annotations, tr√®s fouill√©es, permettent d’approcher un √©crivain qui a marqu√© son temps.