La Correctrice

DENUZI√ąRE Claude

Le jeune Ernesto Messina fuit Cuba et le r√©gime castriste pour la r√©gion de Miami. Devenu pigiste, il passe son temps en compagnie d’autres r√©fugi√©s cubains qui r√™vent d’√©liminer Castro. Admirateur d’Ernest Hemingway, il se r√™ve √©crivain. Il prend alors des cours d’anglais avec la belle Angela, qui lui corrige ses manuscrits et dont il tombe amoureux. Une maison d‚Äô√©dition publie l’un de ses ouvrages qui devient un grand succ√®s, mais sous pseudonyme. Il a une liaison avec son √©ditrice, Julia, puis √©pouse Angela. Mais au fa√ģte de sa renomm√©e, il dispara√ģt‚Ķ¬†Claude Denuzi√®re situe son roman dans le milieu des √©migr√©s castristes qu’il semble bien conna√ģtre. Si l’histoire d‚ÄôErnesto manque de cr√©dibilit√©, la construction est adroite. La Correctrice en est l’h√©ro√Įne centrale. La structure du r√©cit qui fait √©merger l’intrigue est habilement agenc√©e. Progressivement le livre se rapproche d’un roman policier √† la trame compliqu√©e. Trafic de drogues et mafias diverses en constituent le support. Les personnages secondaires sont bien camp√©s et le contexte est int√©ressant. Le rythme ne faiblit pas, servi par de nombreux dialogues. Le tableau s’√©claire peu √† peu, sans nuire au suspense, total jusqu‚Äô√† l’√©pilogue. (D.C. et F.L.)