La colonie (Terra Prime ; 1)

OGAKI Philippe

Il y a 250 ans, partait de la Terre un énorme vaisseau et un million d’humains. Le but était de découvrir et coloniser une nouvelle planète ; jusqu’à ce jour, rien de satisfaisant n’a été trouvé. Pour les tenants de la tradition, coloniser une planète signifie y greffer un mode de vie terrien sans tenir compte du nouvel environnement. Les progressistes veulent tout réformer, tandis que d’autres cherchent, par paresse ou par folie, à poursuivre indéfiniment l’errance dans l’espace. L’annonce d’une planète viable  provoque l’anarchie dans le vaisseau qui, sans guide, s’écrase. Parmi les 10 000 survivants se trouve Elise Torov, anthropologue, une des seules personnalités sensées qui tentent de prendre contact avec le peuple indigène, tout en s’opposant aux autorités humaines, bornées et violentes devant l’inconnu.

Ce scénario sans grande originalité, un classique de la science-fiction, est cependant traité avec habileté. Il bénéficie d’un graphisme d’une très grande qualité.  Inspiré des comics, il fait découvrir les méandres métallisés de la nef, propose des personnages typés, met en scène des décors sublimes qui rappellent ceux du film Avatar et finalement déroule une fable passionnante malgré un manichéisme parfois pesant. (Y.H. et A.R.)