La cité sans nuit (Rangaku ; 1)

ENOCH, DI VICENZO

& &

 

Nagasaki, 1641. Seuls les Hollandais ont le droit de commercer avec le Japon, mais dans des limites tr√®s strictes. Cependant un chirurgien, Hendrik Ven Effen, arrive √† entrer dans la ville ¬ę interdite ¬Ľ. Il sauve la vie d’un samoura√Į qui se retrouve donc son oblig√©. Accus√© de meurtre, Hendrik commence alors une enqu√™te pour prouver son innocence avec l’appui, contraint et forc√©, de Taneka Kenshin.

Le nouveau h√©ros de la collection ¬ę D√©dales ¬Ľ b√©n√©ficie du m√™me soin que ses pr√©d√©cesseurs dans le travail du dessin, des couleurs et du d√©coupage. Le sc√©nario privil√©gie la pr√©sentation des personnages, et du contexte historique et local, au d√©triment d’une intrigue paresseuse qui introduit dans le Japon d’alors les guerres de religions occidentales. On lira sans d√©plaisir la solution de l’√©nigme dans le prochain tome.