Koshka au centre du monde

SNEGUIRIOV Andre√Į, SNEGUIRIOV Natalia

En vacances √† la ferme des grands parents, Anatole a r√©ussi √† apprendre au chat Koshka le langage humain. Depuis, celui-ci d√©tient une certaine autonomie au foyer. Plus question de lui imposer des croquettes alors qu‚Äôun beau poisson est si tentant. Mais mener son ma√ģtre par le bout du nez semble avoir des avantages et des inconv√©nients.¬†¬†Des sketchs d‚Äôune ou deux pages d‚Äôun animal fut√© et dou√© de la parole. Le chat blanc et noir, pelage aux couleurs mal r√©parties, encha√ģne b√™tises et succ√®s quand il arrive, non sans mal, √† dresser le chien du voisin. La bande dessin√©e √† la couverture souple a un parfum un peu surann√©, dans une mise en page classique de dix √† douze vignettes par planche. Avec tr√®s peu de texte, cet album gai et amusant est facile √† lire seul d√®s sept ans. Ce personnage, c√©l√®bre en Russie, a eu un grand succ√®s dans son pays.(A.T.)