Je voudrais que tu m’aimes

WABBES Marie

& & &

 

Il y a des ours en peluche de toutes les tailles, dans toutes les nuances du brun au beige, mais parmi les ours dessin√©s avec tendresse par Marie Wabbes, il y en a un tr√®s √©mouvant, en peluche jaune, qui se sent un peu seul et voudrait √™tre aim√©. Il prend la parole et s’adresse √† une petite fille imaginaire, mais bien vivante sur la page, et raconte la vie √† deux, si douce, si bonne, qu’il d√©sire partager avec elle, les jeux en commun, les promenades au bord de la mer. Cela pourrait bien √™tre aussi l’histoire d’une petite fille qui joue avec son ours, double imaginaire id√©al des jeux et des c√Ęlins…

Marie Wabbes sait trouver, sans mi√®vrerie, les mots d√©licats pour dire la relation d’un enfant avec l’ours en peluche, entre jeu et r√©alit√©. Histoire de tendresse qui situe le jouet dans son vrai r√īle d’ami et de confident ins√©parable de l’enfant qui l’a adopt√© pour affirmer tout ce que cette relation affective peut apporter aux plus petits.