Jardin secret.

FIELDING Joy

Terry, infirmi√®re de quarante ans, traumatis√©e par la personnalit√© d’une m√®re acari√Ętre qui hante encore ses pens√©es quotidiennes, m√®ne une vie morne et solitaire. Malgr√© la derni√®re mauvaise exp√©rience de loyers impay√©s, elle d√©cide de relouer le petit pavillon derri√®re sa maison. Le charme et l’enthousiasme chaleureux de la jeune Alison vont vaincre ses derni√®res r√©ticences mais celle-ci envahit peu √† peu son intimit√© : Terry se sent entra√ģn√©e dans un pi√®ge lorsqu’Alison fait venir √† l’improviste son fr√®re et un ami, personnages un peu douteux. Une machination n’est-elle pas en train de se nouer contre elle ? Un malaise la gagne‚Ķ Avec un savoir-faire remarqu√© dans Ne compte pas les heures (N. B. f√©v. 2003), Joy Fielding cr√©e l’ambiance de l’√©tau qui se resserre autour de la narratrice. Tout n’est pas aussi lisse que le laisse supposer l’analyse de la psychologie des deux femmes : l’ambigu√Įt√© et le suspense sont entretenus jusqu’√† la fin du roman. Cela donne un thriller psychologique plut√īt r√©ussi dans une atmosph√®re ¬ę¬†hitchcockienne¬†¬Ľ.