I am vampire

TERNAUX Romain

Peintre passionn√© par son art et misanthrope, Bertrand vivote du RSA et ne parvient pas √† convaincre le seul galeriste de la ville de son g√©nie ; il faut dire qu’il peint des sc√®nes de torture. Il re√ßoit la visite de son ami Yann, dont la carte de cr√©dit lui est utile en fin de mois. Mais mentalement, il traverse une mauvaise passe : il saute au cou et mord les gens qu’il trouve mena√ßants. A force, il se contr√īle de moins en moins et les ennuis, ainsi que les cadavres, s’accumulent. Et s’il allait en Roumanie, o√Ļ habite l’acheteur (enfin!) de son dernier tableau ?¬†¬†Cette farce macabre se r√©v√®le assez savoureuse gr√Ęce √† son √©criture enlev√©e, √©nergique, exclamative, qui √©pouse avec efficacit√© les tourments de son h√©ros. L’humour na√ģt du d√©calage entre le regard na√Įf que le narrateur, dangereux gaffeur pas tr√®s fut√©, porte sur lui et l’image qui prend forme √† travers son r√©cit sur ce qu’il fait et devient. L’aventure sanguinolente reste dr√īle mais tourne court vers la fin, √† force d’accumulation d’extravagances qui peinent √† maintenir un lien coh√©rent. (M.D.et A.M.D.)