Gorges chaudes

HEBRARD Daniel

Apr√®s une enfance campagnarde libre, choy√©e par une grand-m√®re aimante, bonne cuisini√®re, f√©rue d‚Äôhistoires et de plantes m√©dicinales, le narrateur doit rejoindre, en ville, une m√®re qui ne conna√ģt en guise d‚Äô√©ducation que taloches et insultes. Ne supportant pas les contraintes de l‚Äô√©cole, il s‚Äô√©vade pour tra√ģner le long de la rivi√®re et faire les quatre cents coups. Son seul exutoire est la compagnie des femmes. De rencontres furtives dans une soupente avec des gamines de son √Ęge aux √©bats tr√®s sensuels avec une voisine contemporaine de sa m√®re, il atteint ses dix-sept ans‚Ķ et la libert√©.

 

Dans cette autobiographie romancée, Daniel Hébrard décrit la transformation du pays cévenol au cours des années 1950 et les difficultés d’adaptation d’un garçon qui doit renoncer à parcourir bois et ruisseaux sans entraves, rebelle dont le seul soutien sera son grand-père, vibrant héros de Tous soleils bus (NB novembre 2005). Dans un style fougueux, lyrique, encombré d’adjectifs, de répétitions, de longues descriptions, le narrateur retrace ses années d’apprentissage ainsi que son éducation sentimentale et sexuelle, non sans complaisance.