Entre rires et larmes.

WILLETT Marcia

Brigid a am√©nag√© la ferme h√©rit√©e de son p√®re dans le Devon en g√ģtes ruraux. Quoiqu’elle √©prouve un solide ressentiment pour sa m√®re qui l’a abandonn√©e enfant, elle l’a accueillie dans un de ses cottages. Brigid est une personne sens√©e, comp√©tente, g√©n√©reuse. Que ce soit pour garder le chien de Th√©a, engager ses biens pour Jenny ou r√©conforter Louise qui sombre dans une d√©pression nerveuse apr√®s la perte d’une petite fille de trois ans, Brigid vient au secours de ses amies. La solidarit√© f√©minine est le point fort de ce roman. Les hommes aussi sont assez sympathiques, en particulier Alexander qui n’attache aucune importance aux questions mat√©rielles. D√©j√† dans Une semaine en hiver (N.B. f√©v. 2004) le lecteur se laissait prendre au charme des vieilles demeures de la campagne anglaise. Il retrouvera avec plaisir les promenades dans la lande, le rituel du th√© qui rem√©die √† toute situation critique, l’amour des animaux de compagnie. L’humour, toujours sous-jacent, agr√©mente ce roman au titre bien choisi.