Clemenceau

WINOCK Michel

Anticolonialiste et oppos√© √† la peine de mort, Clemenceau aurait pu √™tre un contemporain du XXIe si√®cle. √Člu d√©put√© en 1876, il est tour √† tour ¬ę tombeur de minist√®res ¬Ľ en contribuant √† la d√©mission des gouvernements de Ferry, Gambetta, Freycinet, ardent d√©fenseur de Dreyfus aux c√īt√©s de Zola et journaliste. Partisan d‚Äôune chambre unique, il devient s√©nateur en 1902, puis ministre de l‚ÄôInt√©rieur et pr√©sident du Conseil de 1906 √† 1909. Raymond Poincar√© le rappelle en 1917 en tant que ministre de la Guerre. Son autoritarisme et sa volont√© conduisent la France √† la victoire et Clemenceau √† l‚Äôexplosion de sa popularit√©. Intransigeant lors du trait√© de Versailles, le ¬ę Tigre ¬Ľ devient le ¬ę P√®re la Victoire ¬Ľ.¬†Michel Winock pr√©sente un Clemenceau combatif et tenace, grand orateur r√©publicain ! C‚Äôest un plaisir de suivre le parcours de cet homme politique √† travers ses discours dans une biographie minutieusement document√©e. En s‚Äôattachant de mani√®re p√©dagogique √† remettre les √©l√©ments dans leur contexte historique, Michel Winock fait prendre conscience du caract√®re r√©volutionnaire de l‚Äôoeuvre politique de Clemenceau.