Cafard noir : seize leçons d’enveloppement personnel

ROSE Stéphane

Seize nouvelles traitent du bonheur, de la conception contemporaine de cette notion, par des Ă©crivains qui ont en commun une complicitĂ© malicieuse et un esprit de dĂ©rision. Lequel s’attaque principalement aux clichĂ©s sociĂ©taux, bonheur en entreprise grĂące aux stages « nature », bonheur familial en tableaux idylliques avec enfants Ă©panouis et joyeux parents… À l’inverse, la dĂ©pression, la fatalitĂ©, l’addiction, le dĂ©sastre viennent contredire ce tableau grĂące Ă  Psychologie Magazine – fĂ©rocement attaquĂ© – ainsi que des livres rĂ©putĂ©s « feel good ». Quand les sites de rencontre conduisent Ă  la dĂ©pression, l’aliĂ©nation atteint des sommets.

Les compĂšres de StĂ©phane Rose (Pourvu qu’elle soit rousse, Les Notes novembre 2010) attribuent chaque annĂ©e les « GĂ©rard » du rire aux principaux mĂ©dias. Dans l’esprit cabaret, ces nouveaux Ă©crivains talentueux, jeunes et dynamiques, apportent leur contribution aux nouvelles tendances littĂ©raires, notamment houellebecquiennes. Le « cafard », la dĂ©pression, la domination, l’envoĂ»tement peuvent engendrer une certaine lassitude, mais finalement on rit beaucoup et souvent des malheurs de tout ce petit monde. On peut citer (surtout Ă  ne pas rater !) la description d’un goĂ»ter d’enfants, le dictionnaire de bonheurologie, et le cognitivisme comportemental californien. (M.Bi.)