1919-1921 : sortir de la guerre

LE NAOUR Jean-Yves

11 novembre 1918, les armes se taisent. Sauf en Europe orientale et balkanique. En 1919, et parfois jusqu’en 1922, la guerre continue – Pologne, Finlande, Pays baltes, Turquie, Gr√®ce, Russie. Pourtant, le 28 juin 1919, la paix est sign√©e √† Versailles. Mais les trois hommes les plus puissants, Georges Clemenceau, Lloyd George et Woodraw Wilson, pour pr√©server leurs int√©r√™ts nationaux et consolider leur position politique personnelle, ne parviennent pas √† poser les bases d’une paix durable. L’Allemagne et la Russie bolchevique, toutes deux absentes de la table des n√©gociations, continuent √† √©branler le monde, semant terreur, guerre et d√©solation.

Jean-Yves Le Naour (L’assassinat de Clemenceau, Les Notes mars 2019) dresse une vaste fresque gr√Ęce √† une approche en grande partie politique et diplomatique de cette p√©riode tr√®s souvent m√©connue et √† la mesure des grands hommes qui ont scell√© la paix de Versailles sans jamais renoncer √† la lutte de leurs ego individuels. Sp√©cialiste de l’entre-deux-guerres, Jean-Yves Le Naour livre une remarquable synth√®se. La pertinence du propos et la qualit√© de l’√©criture sont √† la port√©e de tous les publics. Une invitation √† la r√©flexion personnelle sur l’histoire et le devenir du monde. (C.Go. et F.L.)