1,2,3, soleil !

DOR√ČMUS Ga√ętan

¬ę¬†Moi, j’en ai assez¬†!¬†¬Ľ, clame le crocodile, l’air farouche. Il a envie d’aventures, de danger, en vrai, pas juste dans les livres. L’ours, employ√© mod√®le, tra√ģne une figure morose¬†: ¬ę¬†ras-le-bol de tout √ßa¬†!¬†¬Ľ. Le cochon, lui, r√™ve tout le temps qu’il est ailleurs, et regrette de n’√™tre qu’ici. Les trois insatisfaits se croisent sur le port. Face √† eux, un bateau arbore une banderole¬†: √† vendre. La voil√† la bonne id√©e¬†!

 

Un petit format, un dessin faussement simple (r√©alis√© au crayon de couleur) et un texte bref, pour un r√©sultat p√©tillant. Le proc√©d√© de r√©unir les trois personnages est d’autant plus amusant qu’il a une traduction graphique. Chacun a sa couleur¬†: monochrome rouge pour les sc√®nes du crocodile (les hachures donnent du corps au dessin), bleu pour l’ours et vert pour le cochon. Noir est le bateau quand il est encore neutre¬†; il est peint ensuite des trois couleurs. La vie des h√©ros se pare d√©sormais de multiples teintes, m√™me si chacun garde sa personnalit√©. Une invitation vivante et joyeuse √† suivre ses r√™ves. (M.D.)