Comme une apparition : Delphine Seyrig, portrait

POIRI√Č Fran√ßois

Existe-t-il une personne, homme ou femme, insensible √† la beaut√©, au charme, √† l‚Äôintelligence de Delphine Seyrig ? Fran√ßois Poiri√©, lui, est un inconditionnel. Tout au long de ce livre, plus √©vocation qu’un portrait qu‚Äôil souhaite ¬ę mouvant, inachev√© ¬Ľ, surtout pas ¬ę pr√©fabriqu√© ¬Ľ, il se rappelle les pi√®ces de th√©√Ętre, les films o√Ļ elle a jou√©, qu‚Äôil a vus et revus. Et sa voix (leitmotiv), sa voix enchanteresse‚Ķ m√™me lorsqu‚Äôelle prononce une phrase banale. Il souligne sa noblesse, son humour, son f√©minisme, sa libert√© absolue. Non, elle n‚Äôest pas seulement ¬ę une h√©ro√Įne √©vanescente et magn√©tique ¬Ľ. L‚Äôauteur parle aussi de son compagnonnage heureux avec R., de ses rencontres avec de beaux gar√ßons, de ses go√Ľts litt√©raires qu‚Äôon partage volontiers, de sujets graves : la mort de son fr√®re. Son discours est enthousiaste, ses sympathies justifi√©es, son style lyrique. ¬†M√™me s‚Äôil parle largement autant de lui que d‚Äôelle, on accompagne volontiers cet homme cultiv√© dans sa fascination pour ¬ę DS ¬Ľ (d√©esse).